Examen du permis de conduire: délais toujours trop longs

27/04/2014

Des propositions issues d'un groupe d'experts


Repasser son permis de conduire nécessite de patienter  plus de trois mois.

Ces délais qui s’allongent constituent un véritable casse-tête pour les auto-écoles et un frein pour les candidats pour lesquels le permis sera une condition à leur recherche d’emploi.

 

Le sujet reste sensible, les auto-écoles voient les délais s’allonger et doivent faire face à l’impatience légitime des candidats, par ailleurs le syndicat majoritaire des inspecteurs du permis, le Snica-FO précise que « Il ne s'agit pas de distribuer des places à la pelle, en nombre presque infini, comme le souhaitent les auto-écoles. Plus on distribue de places, plus le taux de réussite baisse car les auto-écoles sélectionnent moins les candidats qu'elles présentent. »

Un groupe d'experts a rendu les conclusions de ses réflexions le 22 avril .

:Quelques mesures ont été proposées .

Le besoin serait de 40 à 400 inspecteurs supplémentaires. Les contraintes budgétaires ne permettent pas de nouvelles embauches, aussi des inspecteurs retraités ont été rappelés.

 

Faire payer le passage de l’examen au permis de conduire pourrait financer des postes d'inspecteurs supplémentaires. Cette taxation a été supprimée en 1998 en France qui reste le seul pays d’Europe où les examens du permis sont gratuits. Elle pourrait s’élever à 35 ou 40 euros.

 

Les épreuves du code pourraient être confiées à des personnes assermentées plutôt qu’à des inspecteurs. Cette mesure dégagerait 80 inspecteurs.

 

Outre aménager l’examen afin de réduire le stress, le rapport propose de former les jeunes dès 14 ans au code de la route et inciter à la conduite accompagnée qui pourrait débuter plus tôt